Au courrier du sport, certains d’entre nous ont profité de la rentrée pour reprendre le sport. Une partie s’est mise au running tandis que l’autre s’est lancée dans la marche. Deux points de vue et deux façons de voir les choses. Et débat il y a sur les pauses du midi ! A défaut de réconcilier les deux « teams », nous avons décidé de vous faire un point sur les différences entre la course à pied et la marche.

Les points communs et les différences entre la marche et la course

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il semble important de savoir de quoi nous parlons et de bien distinguer un pas en marche sportive et une foulée en running.

Tout est dans le mouvement du pied

En effet, c’est le mouvement de votre pied qui fait toute la différence. En marche, le contact au sol est permanent tandis que pour la course il y a saut et temps de suspension. Pour être plus précis les deux mouvements se décomposent comme suit :

La marche : c’est la pose du talon, puis un contact au sol complet, suivi de la propulsion, pour voir ensuite le retour de la jambe vers l’avant pour terminer avec la pose du talon

La course : c’est un temps de suspension, une phase d’appui, un nouveau temps de suspension, suivi du retour de la jambe vers l’avant  pour terminer par un temps de suspension

Les points communs de la marche et du running

Tout d’abord, ce sont tous deux des activités sportives. Elles se pratiquent en extérieur, ce qui donne la possibilité de bien s’oxygéner. Ce sont également tout deux des sports d’endurance. De plus, ce sont aussi deux sports qui ont la grande capacité ce vider la tête de celui qui les pratique. Certains utilise même pour cela des playlists de musique. Enfin, elles ont toutes deux des « cousins » en pleine nature avec la randonnée et le trail.

Les différences entre la marche et la course à pied

marche sportive course à pied chaussureEntre la marche et le running des différences existent bien évidemment. C’est d’ailleurs sur ces dernières que nous allons nous attarder dans la suite de cet article. L’objectif étant de vous aider à choisir entre la marche sportive et la course à pied.

Je commencerai toutefois par insister sur le fait qu’en running le pied quitte le sol, ce qui n’est pas le cas  en marche. Cela a pour conséquence qu’en course à pied, il a y des chocs bien plus importants qu’en marche. En résulte la question du bon choix des chaussures pour éviter de traumatiser certaines parties de votre pied. Enfin, question pratique, tout le monde peut pratiquer la marche, au contraire de la course à pied à laquelle il ne faut pas s’adonner lorsqu’on a des problèmes cardiaques ou d’arthrose sévère de la hanche ou du genou.

 

Quels bénéfices pour chaque pratique ?

J’imagine que c’est ce que vous attendez principalement de cet article.

Une bonne santé cardiovasculaire avec la marche et le running

Dans cet aspect primordial de la santé en général, ces deux activités sportives sont d’excellentes alliées.  En running par exemple, les risques de maladies cardiovasculaires commencent à diminuer dès 5 à 10 minutes de course quotidienne et allonge l’espérance de vie ! Toutefois, la marche n’est pas en reste, le seul fait de marcher régulièrement allonge aussi l’espérance de vie.

Pour une perte de poids misez plutôt sur la course

marche sportive course à pied

Je recommande le running à la marche tout simplement parce qu’il brûle bien plus de calories. Avec une heure de course à une allure de 10km/h ce ne sont pas moins de 500 calories qui s’envolent. De plus, la course à pied a un effet régulateur sur l’hormone (la ghréline) qui contrôle l’appétit.

Moins intense, la marche même à bonne allure et de façon régulière brûlera 2.5 fois moins de calories. Cependant, il est possible d’augmenter l’intensité de l’effort. Tout d’abord, on peut jouer sur la pente et choisir des parcours avec du dénivelé. C’est une solution pour les personnes obèses qui essaient de perdre du poids. Ensuite, si vous habitez à proximité d’une plage, vous pouvez choisir de marcher dans le sable. C’est extrêmement efficace ! Cela permettra de brûler jusqu’à 80 % de calories en plus !  Enfin, et logiquement, en augmentant la cadence de pas, vous brûlerez également un nombre plus important de calories.

 

Quels sont les risques de blessures ?

C’est principalement la course à pied qui est concerné par ce souci. En effet, plus de 50% des individus qui pratiquent le running seront confrontés à des blessures. Ce sont des tendinites au tendon d’Achille, des périostites tibiales ou encore des fasciites plantaires qui se déclarent souvent. Chez les marcheurs, c’est seulement 1% d’entre eux qui se blessent.

Pourquoi y a-t-il plus de risques de blessures avec la course ?

Comme expliqué plus haut, en course à pied, à chaque foulée, il y a un temps de suspension et surtout le pied qui entre, ensuite, en contact avec le sol. A cet instant, il supporte 2.5 fois le poids du corps. A titre de comparaison c’est seulement 1,2 fois lors de la pratique de la marche.

Comment limiter les risques de blessures?

Il faut savoir adapter sa pratique à ses moyens physiques. En bref, il faut courir avec « l’ami modération ». Trop tirer sur la corde avec des entraînements trop poussés peut même conduire à des problèmes de cœur. Ensuite, il faut savoir que faire trop peu de sessions de running n’améliore pas la santé, tout comme en faire trop. Le mieux est de faire deux à trois sorties par semaine. Enfin, il est recommandé de ne pas faire de course à pied pendant des épisodes de canicules comme nous en avons eu dernièrement. ou tout du moins de prendre de vraies précautions.

 

Alors, comment choisir entre la marche et la course?

De base, avec une pratique régulière ces deux activités sportives vous assureront une bonne santé. Toutefois certaines situations peuvent vous aiguiller sur le choix à faire. Nous allons vous en donnez quelques unes ici. Mais rien ne vous empêche -bien au contraire- d’aller aussi voir sur ce site https://www.espace-musculation.com/course-a-pied-vs-marche.html qui traite également du sujet.

marche sportive course à pied chaussureChoisir ce que le sport que vous préférez

Déjà, commencez par choisir l’activité qui vous plaît le plus. C’est idiot mais si vous voulez obtenir des résultats, il vous faudra être régulier et pour être régulier, il faudra -à terme- aimer le sport qui vous allez pratiquer. Pourquoi ne pas commencer par faire les deux et ensuite choisir après avoir un peu pratiqué.

Se tourner vers la course à pied pour des résultats rapides

De la marche et du running, c’est clairement celui qui possède le meilleur rapport investissement en temps /bénéfices. Mais comme indiqué plus haut, il faudra savoir courir avec intelligence et modération pour en tirer des bénéfices et éviter les blessures.

Déjà des petits soucis physiques ? Direction la marche

Si vous avez –comme moi- une fragilité que vous traînez depuis des années, la marche sera parfaite pour ne pas réveiller votre vieille douleur. En marche sportive les articulations des chevilles, des genoux et des hanches sont beaucoup moins mises à l’épreuve.

La marche peut aussi être une première étape vers le running si cela fait un peu de temps que vous n’avez pas pratiqué d’activité physique. Un bon moyen de tester son corps et de le préparer aux futures sessions de running.

Une réponse

  1. Etienne

    Bonjour,

    Article très intéressant qui permet de savoir les différences marche/course.

    Puis-je suggérer un petit plus sur « comment éviter les blessures ». On peut insister sur le travail technique de la course, choisir une bonne foulée, bien courir pour éviter toutes les petites blessures type tendinite qu’on observe chez un coureur du dimanche (ou non).

    Sportivement !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.