Il y avait un moment que le courrier du sport n’était pas parti à la découverte d’un sport. Alors, aujourd’hui, nous allons reprendre cette bonne habitude en partant à la rencontre d’un sport nautique qui a le vent en poupe: Le Wing Surf. Ce dernier est à ne pas confondre avec le windsurf. Le concept du wingfoil est d’être un sport de glisse qui donne l’impression de voler entre ciel et mer.

Le Wing Surf autrement appelé Wing Foil agite actuellement les passionnés de sensations fortes sur les réseaux sociaux. Il n’en fallait pas moins pour que le courrier du sport aille jeter un œil sur cette discipline à mi-chemin entre windsurf et kitesurf.

 

Les origines du Wingsurf

Naish Wing Surf wingfoilL’apparition de ce sport est extrêmement récente. Le Wingsurf est apparu aux environs de 2015 avec l’ancien windsurfer Tony Logosz et ses premiers prototypes de…Wing Surf. L’idée de départ était de partir d’une aile de Kitesurf et d’un foilboard.

Rapidement les choses se sont accélérées. Des icônes de la glisse tels que Kai Lenny ou encore Robby Naish ont vite été inspirés par ce sport et ont accompagné le take-off du Wingsurf. Dans leurs sillages, de célèbres marques ont commencé à développer du matériel spécifique comme Duotone ou Slingshot. Par exemple, aujourd’hui l’aile utilisée mixe kitesurf et planche à voile. Et en ce début d’été 20019, le Wing Foil connaît un énorme succès, et débarque déjà sur les plages françaises.

 

Description et spécificités du Wingsurf

Le concept de ce sport nautique consiste donc en la combinaison de planche à voile et de kitesurf. Si on possède une expérience du foil en kite ou en Windsurf cette nouvelle pratique est un « crossover » naturel. Deux choses émergent de cette pratique : La simplicité et les sensations sur l’eau.

La simplicité du Wingfoil

En effet, on tient la voile de Wing par un whishbone ou des poignées. Ici pas de lignes, de barre comme en Kite. En Wing Surf, il n’y a pas de harnais, on est relié à la voile par un simple leash au poignet. Un second leash à la cheville est quant à lui relié à votre planche. Ainsi, pour partir c’est simple, vous allez faire travailler les bras, pomper et hop! C’est parti.

Les sensations de la tendance Wingfoil

La grande force du Wing Foil c’est de donner la sensation d’être au plus près des éléments. Cette expérience nous plonge au cœur de ces derniers et offre l’impression de maîtriser les forces du vent entre vos mains afin de glisser sur l’eau. Et c’est ici que ce sport est totalement jouissif. Alors finalement, peu importe que le Wingsurf ne permette pas de naviguer aussi vite qu’en kite ou en Windsurf. Pas mal de spécialistes de la glisse comme ici  donne ce même retour. Et rien de mieux qu’une petite vidéo pour vous faire une idée.

 

Le matériel du Wingsurfer

Vous l’avez compris, l’idée du Wingsurf est de proposer un matériel réduit et transportable facilement. La simplicité passe aussi par cette caractéristique.  Il suffit d’une aile, d’un foil et d’une planche pour pratiquer. Et enfin, il est tout à fait envisageable de se rendre à pied à la plage avec son matériel.

Où trouver du matériel de Wingfoil ?

En matière de marques proposant du matériel de Wing Foil, Naish, Fanatic, F-One, et autres Slingshot ont commencé à commercialiser des éléments pour la pratique du wingsurfing. Bien entendu,  nous sommes encore en phase d’innovation et parfois la confidentialité rend difficile la recherche d’une aile ou d’un foil de Wingsurf. Cependant du matériel spécifique peut être trouvé sur des sites tels que The Corner Shop. Pour l’ensemble des équipements, il vous faudra débourser entre 1 000 et 4 000 euros selon vos exigences.

Le détail du matériel nécessaire pour pratiquer le Wingsurf

Wing SurfTout d’abord, ce sport nautique utilise donc une aile de Wingsurf. Deux modèles différents font déjà leur apparition. Le premier est entièrement gonflable avec deux poignées tandis que le second possède un wishbone rigide au milieu. Ces ailes sont beaucoup moins puissantes qu’une aile de kite surf et moins lourde qu’une voile de windsurf. Elles peuvent même être utilisées avec d’autres supports tels que le stand up paddle, le Sup Foil, le Surf Foil, voire plus les plus casse-cou le Skate ou les Rollers.

Ensuite, il y a la planche de wingsurf. Pour les plus aguerris, et les pros de la glisse, on peut pratiquer avec n’importe quelle planche de type SUP ou surfs. Cependant, pour les novices, comme moi, une planche totalement dédiée à ce sport, se choisira volumineuse et large pour garantir une certaine stabilité et assurer de pouvoir planer dans des conditions de vent léger.

Enfin, il y a le Wingfoil. Sur cette partie, il faut d’abord bien choisir la taille du mât de foil. Si vous êtes débutant, il vaut mieux ne pas choisir un mât trop long, sinon vous risquez de perdre en maîtrise. Pour des débuts, tout en ayant des sensations, une longueur d’environ 75 cm est tout à fait envisageable. Concernant l’aile avant du foil -celle de la stabilité et de la portance- avec le temps et de la pratique, elle sera plus fine et moins maniable.

 

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.