Vous connaissez -bien entendu- le rugby à XV et certains matches de légende. Vous connaissez –sans doute- le rugby à XIII. Mais connaissez-vous bien le rugby à 7 ? Ce dernier se développe régulièrement au niveau mondial depuis une petite vingtaine d’années. L’exposition grandissante du rugby à sept se nourrit très largement de son format de match et de sa spectaculaire. Pas entièrement convaincu ? Titillé par votre curiosité ? Alors que nous sommes en plein tournoi des 6 nations, le courrier du sport vous propose un petit cadrage débordement pour vous faire découvrir ce sport encore trop méconnu dans l’hexagone.

L’histoire du rugby à 7

La naissance du rugby à sept

Le rugby à sept fut créé en Ecosse par Ned Haig et David Sanderson en 1883. Ces derniers organisent alors un tournoi de rugby au bénéfice de leur club local. Leur idée est alors de multiplier les matchs et d’offrir du spectacle lors des rencontres. Ainsi ils décidèrent que la durée d’une rencontre serait de 15 minutes et que le nombre de joueurs dans chaque équipe se limiterait à sept.

Le lent développement du rugby à 7

Pendant de nombreuses années, la pratique du rugby à 7 se limite à la région des Scottish Borders.  Il faudra attendre 1921 pour voir un premier tournoi de rugby à 7 en dehors de l’Ecosse. Il se déroule à North Shields dans le nord-est de l’Angleterre non loin de la frontière avec l’Ecosse. Petit à petit le rugby à 7 prend racine en Angleterre, et des tournois commencent à éclore peu à peu. Cependant, la propagation de ce sport reste assez confidentielle. En 1973 un premier tournoi international a lieu à Murrayfield lors du centenaire de la Fédération écossaise de rugby à XV. Cependant l’IRB ne qualifie pas cette édition comme la première coupe du monde de rugby à 7.

L’internationalisation du rugby à 7

C’est cependant en 1976 à Hong-Kong que la réelle internationalisation du rugby à 7 débute. A l’initiative de Ian Gow et Tokkie Smith un tournoi avec douze équipes est organisé. Ce tournoi est un réel succès et donne un véritable élan au jeu à sept. Ce succès va en entraîner d’autres. Et c’est ainsi que plusieurs autres tournois se sont crées dans d’autres villes d’expatriés anglais. Et finalement en 1993 à Édimbourg en Écosse a lieu la première coupe du monde de rugby à sept. 24 équipes nationales prennent part à cette coupe du monde de rugby à sept qui verra l’Angleterre l’emporter.

Le réel essor du rugby à 7

C’est à partir de la saison 1999-2000, que l’International Rugby Board crée une série de dix tournois internationaux intitulé l’IRB World Sevens Series. Cette compétition parcourant le globe est une excellente promotion pour le rugby à 7. La Nouvelle-Zélande domine cette compétition et remporte chaque édition jusqu’en 2006 ! En octobre 2009, le CIO intègre le rugby à 7 parmi les sports olympiques. Et lors des jeux olympiques 2016 à Rio le rugby à 7 entre au programme. Pour cette première, ce sont les Fidji qui remportèrent le titre olympique.

 

Les règles du rugby à 7

Tout d’abord, les règles de base du rugby à 7 sont principalement inspirées de celles du rugby à XV. Cependant il existe quelques différences notables en dehors du nombre de joueurs sur le terrain.

Le temps de jeu

Une rencontre se joue en deux mi-temps de 7 minutes avec une mi-temps de seulement 1 minute le temps de changer de côté. Il n’y a pas de temps additionnel car le chronomètre est arrêté à chaque arrêt de jeu. En cas d’égalité, et lors d’un match ou un vainqueur doit être désigné, il y a alors une ou plusieurs prolongations de 5 min jusqu’à ce qu’une équipe l’emporte par les premiers points marqués.

Les joueurs 

Comme dit plus haut, ce sport se pratique avec 7 joueurs par équipe. Cependant le terrain est de la même taille que pour le rugby à XV.  Concernant les remplaçants, ils sont 5 sur le banc de touche mais seulement 3 peuvent entrer en jeu durant un match. Un joueur remplacé peut revenir en jeu sauf en cas de blessure ouverte ou saignante.

Le jeu

Les mêlées se font avec 3 avants par équipe. Comme pour le rugby à XV, les joueurs possèdent des postes désignés. A 7, il y a donc deux piliers, un talonneur (les avants), un demi de mêlée, un demi d’ouverture, un centre, et un ailier-arrière (les arrières). Vous comprenez donc, avec cette faible densité de joueurs sur le terrain, que le jeu est extrêmement dynamique et les essais beaucoup plus fréquents.

Le score 

Lorsqu’une équipe marque un essai, elle obtient 5 points. Alors une transformation peut être tentée. Cette dernière se fait par coup de pied tombé et dans les 40 secondes imparties à cette dernière. Deux points supplémentaires sont obtenues si la transformation est réussie. D’autres façons de « scorer » existent encore. Il y a le drop et la pénalité qui rapportent 3 points. Enfin, à la différence du XV, l’équipe qui a marqué effectue la remise en jeu.

 

Les compétitions de rugby à 7

Dans le rugby à 7, il existe différentes compétitions au niveau international. Les principales sont les Sevens World Series, la coupe du monde de rugby à sept et les Jeux Olympiques.

Les Sevens World Series

Tout, d’abord, cette compétition se compose d’une série de tournois entre équipes nationales. Celle-ci se déroule annuellement sous forme d’un championnat opposant 16 équipes au fil de 10 étapes autour du monde. 15 nations sont présentes sur chaque étape, et une est invitée. Au terme de la saison, le dernier du classement perd son statut de « permanent ». Il est remplacé par le vainqueur du tournoi de qualification se déroulant lors du Hong Kong Sevens. Seules quatre nations figurent au palmarès des World Rugby Sevens Series. Depuis sa création en 1999, la Nouvelle-Zélande a remporté 12 fois cette compétition. Les Fidji ont gagné l’épreuve trois fois.

La Coupe du monde de rugby à sept

rugby à 7Ensuite, la coupe du monde de Rugby à 7 se déroule tous les 4 ans et est organisée par l’IRB. Cette compétition rassemble les 24 meilleures nations de ce sport. La prochaine édition aura lieu en Juillet 2018 aux Etats-Unis. Ce sera la 7eme édition. Le format de cette compétition s’établit dans un 1er temps en 6 poules (et 4 poules pour les féminines) de quatre équipes. Lors de cette première phase, chaque équipe rencontre les trois autres de sa poule. Au terme, de cette phase, les premiers des groupes et les meilleurs seconds se rencontrent en quarts de finale. Le vainqueur de cette phase éliminatoire remporte la coupe du monde et la Melrose Cup.

L’entrée du rugby à sept aux Jeux Olympiques

Enfin, depuis 2016, le rugby à 7 est entré dans le cercle des sports olympiques avec une première présence aux Jeux Olympiques de Rio. Cet événement au rayonnement mondial à donner une substantielle visibilité au rugby à 7  et une légitimité certaine. A cette occasion des tournois masculin et féminin ont été organisés. Chez les hommes, l’équipe des Fidji fut déclarée championne olympique, une victoire synonyme de premier titre olympique pour l’archipel. Chez les femmes, ce sont les Australiennes qui remportèrent le tournoi olympique.

 

 Se lancer dans le rugby à 7 ?

Pour terminer de vous convaincre de vous intéresser au rugby à 7 sachez que les spectaculaires joueurs de XV Vakatawa et Habana sont passés par le rugby à sept. De plus, l’équipe de France participe aux différentes compétitions précédemment citées, et le prochain rendez-vous sera du 2 au 4 Mars prochain à Las Vegas.

Alors, si vous êtes tenté(e) par la pratique de ce sport, sachez qu’en France, le rugby à 7 est encore en phase de développement et de structuration. En 2015, la Fédération Française de Rugby a recensé environ 15 000 pratiquants seulement. Toutefois ce chiffre est en forte croissance tout comme le nombre de tournois et de rencontres. Des clubs affiliés exclusivement au rugby à sept commencent à éclore peu à peu sur le territoire français. Alors si ce sport vous tente et que vous voulez vous jeter dans la mêlée, rendez-vous sur le site de la FFR ou sur ceux des comités régionaux

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.